Le voyage vers l’Australie, pour commencer…

Je n’arriverai pas à vous parler de l’Australie sans vous expliquer ce qui m’y a amené. A chaque fois que j’ai essayé de commencer cet article pour vous parler de mon voyage actuel c’était autre chose qui sortait, et ça parlait toujours de l’avant Australie. Alors allons y.

Remontons un peu dans le passé…

Nous sommes en 2015, année charnière dans ma vie. Année importante. Celle de bien des prises de conscience.

Après avoir arrêté de me demander comment j’avais bien pu en arriver là. Après m’être longtemps apitoyé sur mon sort. Après être allé racler le fond du fond de ma souffrance… J’ai commencé à me demander à quoi tout ça pourrait me servir, et, comme j’étais à ce moment précis loin en moi même, j’en ai profité pour aller questionner ces profondeurs jusqu’alors inconnues et je leur ai demandé :

Qu’est ce qu’au fond je désire vraiment pour ma vie ?

En définitive la réponse était simple, j’ai besoin :

_de m’écouter

_de me sentir utile

_de pouvoir aider les gens, et avant tout en faire de même pour moi

_d’Etre heureux

Ces quelques réponses allaient constituer le point de départ, la source à partir de laquelle allaient découler toute la suite des événements.

Pendant cette période j’ai appris que je suis dans le fond quelqu’un de très sensible, et que mes actions ont des conséquences, sur les autres bien sûr, mais aussi sur moi et ma vie.

Moi qui me croyais depuis longtemps quelqu’un d’insensible, inatteignable, avec une carapace aux capacités d’autodéfense telles que celles de l’étoile noire … [yes, Star Wars Addict Inside] oui peut-être, c’est bien. Et tout comme l’étoile noire il suffisait d’un petit tir de X-Wings bien placé pour littéralement tout faire péter.

Luke Skywalker venant de faire son tir…Et moi étant à genoux, c’était donc une période parfaite pour me recréer.

Faisons une petite ellipse.

Comme certains d’entre vous le savent déjà, j’ai depuis toujours eu du mal à rester en place. De mes jambes constamment en train de gigoter lorsqu’enfant  je me tenais difficilement à table, jusqu’à ces dix dernières années passées à  chercher quelles pourraient être mes voies :

_professionnelle

_personnelle

_spirituelle

(nous découvrirons tout ça bien assez tôt !)

Une autre ellipse et nous voici donc en cette année scolaire 2016/2017 :

Dix ans précisément après l’obtention de mon Bac, je me retrouvais à nouveau lycéen : professionnel qui plus est ! Croyez moi, faire ma rentrée scolaire à 28 ans, entouré d’adolescents d’une toute autre génération, dans un établissement dans lequel je n’aurais jamais cru atterrir un jour, ça fait quelque chose.
Une fois passée la phase d’acclimatation et m’être habitué au lieu et ses occupants, j’ai fini par prendre mon rythme.

Petit à petit venait à moi le sentiment d’avoir une nouvelle chance : un nouveau départ dans ma vie d’adulte, loin, loin, de tout ce que j’avais imaginé jusqu’alors. Mais qu’importe.

Je vous balade pas vrai ? Je sais, j’aime bien. Vous êtes sur le blog d’un voyageur après tout, à quoi vous attendiez vous…

Les nouvelles de mon voyage arrivent, à leur rythme…

Leave a Reply

9 thoughts on “Le voyage vers l’Australie, pour commencer…

  1. Ahhh le passé… toute une histoire hein 🙂
    Il y a des hauts et des bas Fréro, l’essentiel est de savoir se redresser après une chute, un petit coup d’œil derrière pour éviter de chuter de la même façon une prochaine fois puis se concentrer sur ce qu’il y a devant, et se relever, petit à petit s’il le faut 😉

    Le chemin fût long mais tu été sorti de cette année charnière. Maintenant le meilleur t’attend et il est l’heure de croquer la vie à pleine dent en profitant des bons moments et en laissant de côté tout ce qui pourrait être grisant, pense à moi, fais un petit fuck discret à ce qui t’énerve, rie de ta connerie fais une grimace et prends le taureau par les cornes 🤩 la vie c’est du rodéo, c’est casse gueule mais on a tjr envie de remonter en selle pour faire mieux que précédemment 😘😘

    Xxxx

  2. Et oui… ce besoin de tout voir… tout comprendre … tout expliquer… avec une sensibilité à fleur de peau (bien cachée parfois) d’où cette “bougeotte” mais qui ont fait de toi un homme “richement” atypique, courageux et téméraire 😉 quel beau parcours mon Geo !!!!

    1. C’est pas le nombre le plus drôle, mais le temps ! Ça m’a pris des mois avant de me dire “oh et puis zute ! j’appuie sur envoyer et je verrai bien !”

  3. Très bel article Geoffrey, un beau centrage et une écoute profonde! Que tous ceux qui sentent l’appel en eux n’hésitent pas à faire comme toi! et de continuer à te lire pour l’inspiration!!

    1. Merci beaucoup Vincent, c’est un vrai exercice d’écrire sur un blog pour moi, ça me demande pas mal de ressources, mais quel plaisir aussi ! Et vos retours… 😍😍😍

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *